Changement de région : vendre ou louer son ancien logement, que choisir

4.4/5 - (18 votes)

Vous avez décidé de changer de région et vous souhaitez vendre votre ancien logement ou bien le louer.

Vous avez donc plusieurs choix qui s’offrent à vous : vendre, mettre en location, faire un échange ou encore acheter dans une autre région. Nous allons voir çà de plus près.

Changement de région : vendre ou louer son ancien logement, que choisir

Vendre son ancien logement : les avantages

Vous souhaitez vendre votre ancien logement ? Sachez que le principe du démembrement de propriété est une solution intéressante. Ainsi, vous pourrez réaliser une plus-value avec la nue-propriété et percevoir des loyers avec l’usufruit. Cette opération peut s’avérer particulièrement avantageuse si elle est bien menée.

La vente d’un bien immobilier en pleine propriété peut donner lieu à la perception de plusieurs droits de succession (entre 15% et 80%). En revanche, la vente d’un bien immobilier en usufruit ne donne pas lieu à la perception de droit de succession.

Lorsque vous cédez un usufruit temporaire, vous êtes considérés comme un bailleur et percevez les revenus perçus par le nu-propriétaire qui n’a aucune obligation dans le cadre du bail conclu entre vous-même et le locataire.

Votre seule obligation consiste à verser au nu-propriétaire un montant égal au loyer net perçu par ce dernier multiplié par un coefficient fixé par arrêté pris chaque année sur proposition du ministre chargé du budget.

Le montant correspondant à ces versements doit être déclarés en tant que revenus fonciers pour sa totalité au titre de l’année où ils sont effectués et imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu, après application d’un abattement forfaitaire de 30 % ; mais les plus-values réalisées ne seront pas taxables si elles proviennent d’une gestion normale du patrimoine privé (vente dans les 10 ans suivants).

Vendre son ancien logement : les inconvénients

Ce n’est pas toujours évident de vendre son ancienne maison, d’autant plus quand on a passé des mois à la rénover.

Les inconvénients de la vente d’un logement sont nombreux.

Vous devrez tout d’abord trouver un acheteur potentiel qui soit prêt à investir le montant du prix de votre ancien logement. Cela peut être long et décourageant, surtout si vous avez fait beaucoup d’efforts pour lui donner une belle apparence extérieure.

Il est important que votre bien immobilier soit impeccable au moment où vous le mettez en vente afin que les acheteurs potentiels puissent facilement se projeter et faire une offre dès le premier coup d’œil.

Le prix est également un problème majeur : il doit être suffisamment attractif pour attirer les acheteurs potentiels, mais pas trop bas pour ne pas perdre trop d’argent sur la transaction immobilière (les frais liés à l’achat et à la location de votre maison). Un autre inconvénient important est le risque de défaut de paiement : si l’acheteur ne respecte pas ses engagements, vous pouvez subir des pertes financières considérables avant même que le processus de vente ne commence réellement. Enfin, certaines personnes ont tendance à surestimer ou sous-estimer la valeur marchande de leur propriété immobilière. Si tel est votre cas, il sera difficile pour vous de fixer un prix approprié compte tenu des fausses idées que vous pouvez avoir au sujet du marché immobilier local.

Louer son ancien logement : les avantages

Un autre avantage de la location de votre ancien logement est que vous pouvez également profiter d’un revenu complémentaire. En effet, si vous souhaitez louer votre appartement ou maison à un tiers, il est important que ce soit dans le but de faire une location. Cela signifie que le montant du loyer ne doit pas dépasser celui du revenu annuel maximal. Ce plafond peut être plus élevé en fonction des régions et des villes.

Vous devez également prendre en compte les frais liés à la location tels que les frais juridiques, l’assurance habitation et les factures d’eau, d’électricité et de gaz

Louer son ancien logement : les inconvénients

Louer son ancien logement peut être intéressant, mais il faut prendre en considération certains points. Cette solution présente des inconvénients.

La location d’un bien immobilier présente de nombreux avantages et inconvénients. Dans ce cas, le propriétaire peut louer le bien à une personne ou à un couple.

Il peut s’agir d’une famille avec plusieurs enfants ou de parents qui ont besoin de revenus complémentaires pour financer l’achat d’une maison plus grande. De plus, les locataires sont souvent des personnes ayant des revenus modestes, car les loyers sont généralement inférieurs aux prix du marché.

Les locataires doivent également payer un dépôt de garantie et rembourser leur emprunt si le bail est résilié par la suite. Parfois, la location est associée à une certaine fiscalité : taxe foncière, taxe d’habitation et autres charges liées au logement comme l’assurance habitation ou encore les frais d’entretien, etc. ). Si vous comptez vendre votre bien immobilier après quelques années, vous devrez réaliser un état des lieux du logement que vous louez (lorsqu’il y a eu des travaux dans l’appartement ou la maison).

Vous devrez faire appel à un professionnel (expert) pour évaluer ces travaux afin que le prix soit justifié sur votre déclaration fiscale.

Vous pouvez également être amené(e) à réaliser certains travaux vous-même afin d’amortir votre investissement initial (par exemple : aménagement du grenier en chambres supplémentaires).

Que choisir ?

Afin de réussir un investissement immobilier, il est important de bien étudier le marché et de choisir la bonne localisation.

Il est important que votre investissement soit rentable et que vous ayez une vision à long terme.

L’investissement immobilier nécessite dans un premier temps de procéder à une analyse du marché. Cette étape détermine si l’emplacement est intéressant ou non.

Les différents types d’investissements immobiliers : Investissement locatif : c’est la solution idéale pour se constituer un patrimoine durable sans avoir à s’occuper personnellement des travaux quotidiens sur son bien.

Vous louez votre logement à un tiers, ce qui évite les soucis liés au suivi du bien (frais de copropriété, travaux…).

Le bail commercial signifie que vous louez le logement pendant 9 ans minimum par tacite reconduction. Si vous souhaitez revendre le logement, il faut alors obtenir l’accord du bailleur pour reprendre le bail et en trouver un nouveau occupant pour les 9 prochaines années minimum. De plus, si vous ne trouvez pas d’acquéreur ou si celui-ci n’est pas en mesure d’assurer les charges financières du bail commercial, le propriétaire peut demander la résiliation du bail commercial et exiger la libération des lieux (si le locataire refuse de partir).

Conclusion

L’investissement immobilier peut être une solution intéressante pour les personnes qui souhaitent se constituer un patrimoine et/ou améliorer leur pouvoir d’achat. Mais l’investissement immobilier peut aussi être un sujet d’inquiétude, car il est souvent associé à des risques financiers et de marché.

Il faut donc prendre le temps de bien étudier la question, avant de se lancer sur ce type d’opération.