Tuto: Comment devenir rentier immobilier en 3 ans

5/5 - (10 votes)

Devenir rentier immobilier en 3 ans est un rêve pour beaucoup de personnes. Cependant, il est possible d’y arriver en suivant des étapes bien précises. Nous allons voir comment faire dans cet article.

Qu’est-ce que le statut de rentier immobilier ?

Le rendement immobilier est le rapport entre le loyer perçu et les charges supportées. Cette rentabilité peut être très importante, ce qui explique pourquoi de nombreux investisseurs immobiliers sont prêts à tout pour obtenir un rendement élevé. D’ailleurs, on parle aujourd’hui de « rentier immobilier », une personne qui gagne suffisamment d’argent grâce à la location de son bien immobilier pour en vivre.

La rentabilité dépend du type d’investissement réalisé, du prix au m² et des travaux effectués sur le bien. On distingue 2 types d’investissements : L’investissement locatif consiste à acheter un logement destiné à la location, que ce soit une maison ou un appartement.

Il faut ensuite effectuer des travaux afin qu’il soit habitable et louable.

Le propriétaire bailleur s’engage alors à louer son bien pendant une certaine période (généralement 9 ans).

Lorsque l’on opte pour cette solution, il ne faut pas se contenter de calculer le rendement brut (loyers perçus / prix d’achat) mais également prendre en compte les charges liées à l’opération (travaux, frais de notaire. ). De plus, il est important de savoir que les revenus locatifs doivent être déclarés aux impôts comme des revenus fonciers soumis au barème progressif avec un abattement forfaitaire de 30%. Pour déterminer votre rentabilité nette après impôt il convient donc de retirer 50% de vos recettes locatives brutes annuelles avant impôt afin d’obtenir votre rentabilité nette après imposition. rachat immobilier

Étape 1 : préparer le terrain

Il est important de prendre en compte certains critères et certaines étapes, avant de se lancer dans un investissement immobilier.

Il existe différents types d’investissements immobiliers, dont les principaux sont : L’achat-revente : c’est le type d’investissement immobilier le plus simple à mettre en œuvre.

Il suffit d’acheter un bien pour ensuite le revendre. Cela peut être une maison ou un appartement, situé au sein de la résidence principale ou non.

Le tout est de trouver le juste milieu entre acheter trop cher et ne pas obtenir le prix que vous souhaitez sur votre bien immobilier.

Il faut aussi savoir que les biens immobiliers présentent des risques et des inconvénients par rapport aux autres placements financiers.

Vous devrez donc supporter une partie des risques liés à ce type d’investissement (coûts liés à l’acquisition du bien).

L’achat-location : il s’agit ici de louer votre bien immobilier non meublé afin de percevoir un revenu complémentaire pendant la durée du contrat locatif (12 mois minimum). En tant qu’investisseur, vous n’êtes pas propriétaire du logement, mais locataire du bailleur qui reste propriétaire du logement au terme du contrat.

Vous devrez donc payer une partie des frais liés à l’acquisition (taxes foncières, charges. ) et supporter les risques encourus sur ce type d’investissement (loyers impayés…).

La location meublée : il s’agit ici de louer votre bien immobilier meublé afin de percevoir un revenu complémentaire pendant la durée du contrat locatif (12 mois minimum). rachat immobilier

Étape 2 : développer un portefeuille diversifié

Toujours dans la même optique de diversifier votre patrimoine, il est important de développer un portefeuille diversifié. Pour ce faire, vous devez avoir une idée précise des différents types d’actifs que vous souhaitez intégrer à votre portefeuille. En fonction du style de gestion qui vous intéresse, il peut être judicieux d’investir sur l’immobilier, les actions ou encore les matières premières.

Il existe différents types d’actifs sur lesquels investir : Les actions : ces actifs sont composés de sociétés anonymes (SA) et sont généralement privilégiés par les investisseurs particuliers.

Les obligations : elles représentent le type d’actif le plus répandu en France car elles permettent aux épargnants français de se constituer un patrimoine financier plus rapidement.

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier). Ces sociétés permettent aux épargnants français d’investir indirectement sur l’immobilier locatif sans avoir à mobiliser des capitaux importants. rachat immobilier

Étape 3 : gérer son portefeuille pour la rente

Afin de maximiser le rendement de votre investissement immobilier, il est important de bien gérer son portefeuille. Si vous souhaitez obtenir un meilleur rendement, il est important que vous puissiez réduire les risques liés à votre placement. En procédant ainsi, vous pourrez faire face plus facilement aux fluctuations du marché et bénéficier d’un gain plus élevé. Pour cela, vous pouvez opter pour une diversification du portefeuille et des produits financiers qui lui sont associés.

Votre portefeuille peut être constitué d’actions ou d’obligations par exemple.

Les actions sont des titres financiers qui permettent d’investir sur le marché boursier. En revanche, les obligations sont des titres financiers qui permettent d’investir sur le marché obligataire.

Lorsque vous achetez des actions ou des obligations en Bourse, comme à la vente par exemple, vos gains dépendront étroitement de la rentabilité du secteur concernée par votre investissement. Par conséquent, si ce secteur ne fait pas bonne figure sur le plan économique (baisse de croissance ou hausse du chômage), il y a un risque que votre investissement soit perdu en totalité ou partiellement. Cependant, si l’on opte pour une diversification de son portefeuille et donc pour un choix variés de produits financiers diffèrents (actions et obligations), on peut minimiser ces risques tout en augmentant la rentabilité potentielle de son placement financier. rachat immobilier

Quels sont les avantages de devenir rentier immobilier ?

Devenir rentier immobilier peut être une solution très intéressante pour les personnes qui souhaitent devenir indépendant financièrement. En effet, l’immobilier est un secteur dans lequel la demande est toujours plus importante par rapport à l’offre. Ainsi, le rendement locatif moyen tourne autour de 4 à 5 % par an. De plus, il s’agit d’un placement qui a énormément augmenté ces dernières années, du fait des taux bas et du faible niveau des prix (les prix ont baissés de 20% en 10 ans).

Les inconvénients de l’investissement immobilier ? L’investissement immobilier peut comporter certains inconvénients : Le risque financier : investir dans la pierre implique également un risque financier important, car il s’agit d’un placement long terme. Si vous investissez sur le long terme, il est donc logique que le risque soit plus élevé.

La gestion locative : vous devrez assurer la gestion locative de votre bien immobilier en cas de vacance prolongée ou si votre locataire ne paie pas son loyer.

Vous devrez donc effectuer certaines démarches administratives supplémentaires et être disponibles pour accueillir les futurs occupants.

La fiscalité : les revenus issus de la location immobilière sont imposables au titre des revenus fonciers ou des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). rachat immobilier

Quels sont les défis à surmonter pour devenir rentier immobilier ?

Pour devenir rentier immobilier, il faut avoir la capacité financière d’investir. En effet, l’investissement immobilier nécessite souvent un apport important. De plus, les risques sont importants et les résultats ne sont pas garantis.

Voici quelques conseils pour réussir votre investissement : Définissez vos objectifs et préparez-vous à y consacrer du temps et des efforts.

L’objectif est de déterminer le type de bien que vous souhaitez acheter, ainsi que le budget dont vous disposez et la durée pendant laquelle vous allez consacrer à l’opération immobilière. Prenez en compte toutes les variables qui influent sur votre projet d’investissement immobilier (type de bien, emplacement…). Étudiez attentivement les différentes solutions qui sont à votre disposition (achat par soi-même ou via une société civile immobilière). Pensez également aux divers frais associés au projet d’investissement (frais notariés, frais d’agence. ). Soyez prêt à prendre des risques financiers (risque locatif), mais aussi humains (risque lié au choix du locataire). Prenez en compte tous ces éléments afin de déterminer si l’opération est intéressante ou non. Prise en compte des facteurs externes: Les fluctuations du marché peuvent influencer négativement le rendement potentiel de votre investissement immobilier. rachat immobilier

Concrètement, il s’agit de trouver des locataires qui paient leur loyer et qui ne vous fais pas perdre d’argent. Cela passe par une bonne gestion du bien immobilier, mais aussi et surtout par un bon choix du locataire.